L’iridologie, est une science de la tonicité nerveuse.

On retrouve dans l’œil toutes les terminaisons nerveuses des tissus et organes du corps. Par l’observation des marques contenues dans les yeux, elles nous informent de l’état de tout ce qui est relié au système nerveux central.

Historiquement

La première topographie anatomique de l’Iris connue est établie vers 1860 par le médecin hongrois Ignaz vob Peczely. Mais en Chine et en Inde des images d’Iris existent depuis environ 3000 ans. On peut même observer dans les musées égyptiens des papyrus de prêtres observant les yeux de Pharaon.

Œil Gauche
Œil Gauche
charte-iridologie-naturopathie
Œil Droit

(Exemple de Charte d’iridologie. Wikipédia)

Depuis le 19e siècle, de nombreux autres Docteurs se sont intéressés à la question.

En France

  • Dans les années 30, le Docteur Glibert Jausas  édite 2 ouvrages : « Traité pratique d’iridologie » et « iridologie rénovée ».
  • le Dr René Bourdiol (spécialiste en neuro-physiologie) qui à la fin des années 60, met en place une étude sur la topographie neuro-anatomique.

Ailleurs

Bien que beaucoup d’autres médecins se soient essayés à l’iridologie dans le monde entier ( le Dr Wander en Espagne, le Dr Vida & Deck en Allemagne et bien d’autres ) c’est le Dr Bernard Jensen le père de l’iridologie Moderne qui la popularise aux  États-Unis et fonde par la suite des écoles partout dans le monde.

Anatomie macroscopique de l'iris : face postérieure
Anatomie macroscopique de l’iris : face postérieure ( Extrait )

L’iris

L’iris est une zone très vascularisée, innervée par le système nerveux végétatif (appelé encore autonome). La pupille dispose de 2 sphincters  au rôle antagoniste, contraction / dilatation.

La couleur de l’Iris

Un gène sur le chromosome 15 et un sur le 19 déterminent la couleur de l’iris. Elle dépend des pigments inclus dans la zone mésodermique. Lors de l’absence totale de pigments, l’iris garde la couleur du sang qui l’irrigue, comme dans les cas d’albinisme.

La structure de la trame irienne

Elle peut être compacte, lâche, vacuolaire ou rompue selon la structure de ses fibres.

naturopathie et iridologie Chateau-thierry

« Tels sont les yeux, tel est le corps. » Hippocrate

Que peut-on observer avec l’iridologie ?

Le naturopathe n’est pas un médecin, son rôle n’est pas de diagnostiquer, ou de donner de traitement symptomatique. Il n’utilise pas l’iridologie pour diagnostiquer une maladie. Il observe le terrain en interaction avec le sujet, pour diriger ses réformes d’hygiènes.

« Le terrain est une modalité d’existence du vivant, il est mouvant et non figé, il est dialectique et non statique. » Homéopathie de Terrain 1984

Selon ces médecins, l’état observé, peut témoigner localement de la force ou faiblesse d’innervation, l’hérédité, déceler des défauts d’élimination, parfois avant même que des symptômes n’apparaissent concrètement dans la vie du sujet. La couleur et les tâches colorées peuvent aussi témoigner d’intoxications ( médicamenteuses, métaux…), d’atteinte fongique,  les anneaux de spasmes ou anneaux nerveux (fatigue nerveuse, stress ponctuel marqué ) les radii solari (congestion, parasitose…) etc.

Différence entre Iridologie Allemande & Américaine.

La principale différence entre ces deux considérations résident dans le principe que pour l’allemande, l’iris ne revêt pas une nouvelle apparence, qu’importe le changement de comportement adopté.

L’approche américaine, considère l’observation de l’état ; mais aussi par la suite, des  évolutions après les réformes d’hygiènes établies.

 

 

 

 

——————

Références bibliographiques :

« Iridologie de terrain » de Jean Pierre Lancel

 

Images :

https://www.pexels.com/photo/eye-iris-anatomy-biology-8588/

https://en.wikipedia.org/wiki/Iridology

https://www.pexels.com/photo/woman-eye-47377/