L’homme est un Anthropoïde

Les Anthropoïdes sont des primates. Ils vivent dans les arbres des forêts tropicales et subtropicales. On y rencontre les Bonobos, les chimpanzés, les Gibbons, les Gorilles et les Orangs-outans. Ce sont des êtres peu laborieux, solaires, non agressifs qui vivent en petit groupe.

Nous sommes “frugivores non stricts”

Cette grande famille de primate à laquelle nous appartenons se nourrit essentiellement de végétaux : fruits, feuilles, racines. Viennent ensuite les noix,  mais aussi un légère proportion d’insectes, œufs,  parfois même opportunément d’oisillons où de petits êtres non sanglants.

C’est notre vraie nature diététique.

 

tableau-comparaison-animaux
tableau comparatif des tubes digestifs.

C’est en veillant à respecter cette approche alimentaire qu’on peut considérer prendre soin de son corps.

Cette balance permet de prendre de l’age tout en restant en forme. C’est la formule du succès.

Trois principaux composants de notre alimentation :

  • Protéines  : constituées d’acides aminés, elles servent à réparer, et structurer.
  • Lipides : à base d’acides gras essentiels, sont des réserves d’énergie, isolants, protecteurs.
  • Glucides : ou sucres, sont les sources premières d’énergie.

Pour se sentir bien, et être en santé, ces trois éléments représentent la quasi totalité de ce que pèse notre nourriture. Concernant les vitamines et les micronutriments minéraux, seuls quelques milligrammes sont nécessaires.

fruits spécifique de l'espèce

“Comment comprendre les maladies de l’homme quand on ne connaît rien à l’alimentation ?” Hippocrate

 

D’abord une prédominance de fruits et des légumes

  • Fruits frais ( pommes, poires, bananes…) de saison
  • Fruits séchés (figues, dattes…)
  • Fruits gras (avocat…)
  • légumes (carottes, salades, céleris, betterave…)

Mais aussi

  • Des oléagineux (noix, noisettes, graines de tournesol…)
  • des produits et sous produits animaux

Le tout cru et non transformé.

“Tout ce que l’on peut espérer obtenir d’une alimentation à base d’aliments raffinés et séparés c’est la satiété et une nutrition  compromise. Tout ce que l’on peut espérer obtenir d’une alimentation à base de compléments nutritionnels séparés et isolés c’est de pallier certains symptômes tout en créant un nouveau désequilibre ailleurs.” Douglas Graham

L’Homme et son milieu

Les premiers modes de subsistance de l’Homme étaient la chasse, la pêche et la cueillette. Il cueillait ses produits végétaux, (fruits, légumes, baies, fleurs…) et se nourrissait de quelques produits animaux comme le miel, les insectes, la viande des animaux de petite taille, les oeufs… Il était alors frugivore non strict comme ses proches cousins les grands singes. Progressivement les modes de consommation évoluèrent avec l’agriculture et la sédentarisation. On instaura la culture du blé, et l’élevage qui mutèrent progressivement par l’industrialisation vers ce que l’on connait aujourd’hui : des aliments souvent ultra-raffinés aux qualités nutritionnelles médiocre.

Du fait des migrations géographiques à l’environnement changeant, des réformes apportées par la sédentarité en matière d’agriculture et du développement des travaux intenses demandant une grande force physique ; on a vu apparaître des nouveaux comportements alimentaires. Ils s’organisent souvent autour des produits céréaliers, et d’une consommation abusive d’aliments carnés. Qui plus est, même les aliments dits spécifiques sont la plupart du temps cuits, donc dénaturés, vidés de leurs nutriments.

landscape-field-sonja-langford-sonjaSommes-nous fait pour manger des féculents ?

Les féculents regroupent les produits à base d’amidons (céréales, racines & légumineuses).

Les créatures se nourrissants de graines sont appelés granivores. Les oiseaux granivores possèdent une poche dans le gosier (jabot germoir) qui leurs permet de faire germer puis broyer (gésier-broyeur) les graines qu’ils avalent sans les croquer. Elles en deviennent digestibles. Crues les graines sont indigestes. Même cuites, les glucides complexes qu’elles contiennent exigent un effort digestif conséquent pour parvenir à les décomposer.

Les légumineuses dans leurs état de maturité sont indigestes et/ou toxiques pour la plupart des mammifères. Pour l’homme, les légumineuses crues sont toxiques.

Contrairement aux granivores et aux mangeurs spécifiques de légumineuses, le corps humain ne produit pas suffisamment d’amylase salivaire et pancréatique (enzymes nécessaires à la digestion). Ses amylases lui permettent seulement de décomposer les petites quantités d’amidon contenue dans les fruits non encore assez mûrs.

lait specifiqueSommes nous fait pour boire du lait ?

L’homme est le seul à boire le lait d’un autre animal, il est aussi le seul à continuer à boire du lait un fois adulte. A l’état naturel, l’homme ne consomme pas de lait. Le lait le mieux toléré par l’homme reste celui des animaux de taille réduite, plus proche de l’homme comme le lait de chèvre.

 

 

 

Le Professeur Joyeux parle du lait de vache.

La misère physiologique

Si nous mangeons de tout, , c’est essentiellement grâce à nos techniques de cuissons, nos épices, nos condiments puissants, nos vinaigrettes etc.

Vache au spécifique
Vache au spécifique

Certes les tolérances existent, mais elles ne sont d’usage que jusqu’à un certain seuil. Dévier des spécificités liées à son anatomie digestive est  préjudiciable. Il faut connaitre et revenir au bon moment au comportement alimentaire adapté lorsque le corps a besoin de se nettoyer. Il faut savoir maintenir son organisme sous le seuil de tolérance en matière de stockage d’éléments inadéquats.

On le perçoit aisément lorsque l’on s’intéresse aux vaches nourries aux farines animales. C’est une dégénérescence progressive mais certaine qui s’opère. Un autre exemple est le koala qui se nourrit exclusivement de feuilles d’eucalyptus, mais pas n’importe lesquelles, seule une variété particulière d’eucalyptus convient à son système digestif. Si il en diffère, il peut développer des maladies.

 

Pour comprendre la seule maladie en naturopathie :

Comprendre la maladie de l’encrassement

Pour comprendre la composition de notre alimentation :

Glucides, protéines, lipides, principaux composants de notre alimentation

 

______________________

Références bibliographiques :

Le régime 80 10 10 ” de Douglas Graham

Source Image :

 

https://pixabay.com/fr/salade-concombres-vitamines-sant%C3%A9-652503/

https://www.pexels.com/photo/eating-animal-agriculture-farm-786/

https://www.pexels.com/photo/field-agriculture-grain-cereal-7032/

https://www.pexels.com/photo/milk-glass-8567/

https://www.pexels.com/photo/fruits-market-8066/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>