Peut-on envisager une lactofermentation sans adjonction de sel pour une approche plus physiologique ?

Il est tout à fait possible de faire fermenter des légumes sans ajouter de sel, mais il faut toutefois retenir que la conservation sera moins longue dans le temps, le risque de moisissure plus important, les légumes moins croquants, et la saumure pourra devenir gluante (même si non toxique) comme c’est souvent le cas avec le jus de betterave par exemple, (il est possible de mixer ce liquide pour supprimer l’aspect gluant).

Un exemple ici avec la fermentation des carottes dans leur propre jus, prêtes à déguster d’ici 3 jours environ.